CONCLUSION

    Depuis l’Antiquité, dans toutes les cultures, la foudre a interpellé les hommes. Il s’est posé des questions à son sujet. Souvent il l’attribuait à une puissance divine qui abattrait sa colère sur les mortels. Mais parfois certains philosophes ont tentés d’expliquer avec plus ou moins de réussite, souvent loin de la réalité en raison des maigres connaissances de l’époque sur les phénomènes physiques. Petit à petit, grâce à des expériences célèbres et des physiciens géniaux, l’homme a énormément progressé mais même aujourd’hui la science est encore incapable de la comprendre totalement, c’est le cas des manifestations exceptionnelles du feu de Saint-Elme ou de la foudre en boule. On est tout de même capable d’expliquer comment les nuages à l’origine des orages mais aussi des phénomènes plus complexe comme la ionisation de l’air et la formation de traceur ou l’électrification d’un nuage. La compréhension de tous cela est passée par l’étude de ce qui paraissait le plus accessible c’est-à-dire l’électrostatique puis  de l’électricité, étude qui a notamment donné lieu à des inventions comme la machine de Wimshurst. L’homme est donc parvenu à appréhender un phénomène surnaturel qui depuis longtemps l’intriguait. Et de nos jours encore, il continue à fasciner les petits enfants qui vont se cacher dans leur chambre par peur de l’orage jusqu’aux plus grands qui admirent ces traits de lumière fissurant le ciel.



un peu plus puissant que la machine de Wimshurst ? pas sur... ^^